Share

Chaussures de sécurité, on en parle ?

Les EPI (équipements de protection individuelle) sont devenus indispensables dans la pratique de nombreux métiers dans divers domaines. BTP, menuiserie, secteur agricole, traitement de produits chimiques ou autres, les professionnels ont besoin de se prémunir des risques d’incidents et d’accidents. Les chaussures de sécurité font partie des éléments qui offrent le maximum de protection dans la mesure où une grande partie des accidents qui peuvent survenir concerne la zone des pieds. En tant qu’EPI, ce type d’équipement de travail présente des caractéristiques spécifiques qu’il est absolument important de comprendre avant tout achat.

Un EPI sujet à différentes normes de sécurité

Les équipements de protection ont été fabriqués suivant des normes bien définies afin de répondre aux besoins des professionnels. Ces conditions de sécurité se traduisent par des indications conventionnelles utilisées dans de nombreux pays. Dans le cas des chaussures obligatoires au travail, les normes de base sont au nombre de 4.

La première, la norme S1, signifie que l’EPI est adapté au travail d’intérieur et qu’il dispose d’une semelle résistante aux hydrocarbures et aux huiles minérales. Il dispose aussi d’embout de protection. Les chaussures sont antistatiques et munies d’un talon antichoc.

La norme SP1 veut dire qu’en plus de posséder les mêmes caractéristiques que le modèle précédent, l’équipement est doté d’une semelle anti-perforation. Ensuite, vous avez la norme S2 qui indique que les chaussures peuvent être utilisées à l’extérieur et qu’elles sont imperméables en plus d’avoir les mêmes capacités que celles de la norme S1.

Pour finir, il y a la norme S3. L’EPI est munie d’une semelle anti-perforation en plus de répondre aux mêmes exigences que la norme S2.

Bien sûr, il existe des normes associées ou supplémentaires indiquant une ou des caractéristiques particulières des chaussures de sécurité. Le terme « E » se rapporte, par exemple, à la capacité d’absorption de choc.

La norme WRU signifie que l’équipement est hydrofuge. Et la norme HRO indique que les chaussures possèdent une semelle de contact résistant à la chaleur.

Quelques astuces pour bien choisir une chaussure de sécurité

Différents critères de choix sont à prendre en considération pour trouver des chaussures de sécurité qui répondent réellement à ses attentes. Il faudra, par exemple, déterminer les différents risques auxquels on s’expose sur le lieu de travail (chocs, chute, brûlures, intempéries, produits chimiques, objets lourds ou autres). En outre, chez les fabricants, les EPI sont souvent classés selon les métiers ou les secteurs d’activité concernés pour plus de praticité.

Leave a Comment