Share

Implanter son entreprise au Royaume-Uni : quels sont les avantages ?

Alors qu’on ne connait pas encore l’avenir concernant le Brexit, le Royaume-Uni continu pour le moment d’attirer les entrepreneurs du monde entier et notamment de nombreux entrepreneurs français. Pourquoi l’Albion est si séduisante pour les Français désireux de fonder leur entreprise ? Voici quelques éléments de réponse.

Puissance économique, stabilité politique et libéralisme

À l’instar de la France dont il est plus proche qu’on ne le croit, le Royaume-Uni est l’une des plus grandes puissances au monde. Il se classe régulièrement entre la 5e et 6e place mondiale en matière de PIB nominal, et entre la 2e et la 3e place au niveau européen.

Son économie est principalement portée par le secteur tertiaire qui représente près de 73% du PIB, et plus particulièrement par les services financiers. Londres est d’ailleurs le premier centre financier européen et mondial. Près de 40% des sièges européens des 250 plus grandes entreprises mondiales sont installés dans la capitale britannique.

Un constat plutôt logique quand on sait que le Royaume-Uni est l’un des pays les plus libéraux d’Europe, devant l’Allemagne et la France. Cette situation économique est très favorable aux entrepreneurs, d’autant que malgré une certaine distance le Royaume-Uni profite également de nombreux atouts de l’Europe.

Soulignons également la stabilité politique, à l’image des grandes démocraties, qui permet de développer son entreprise sereinement.

Une fiscalité plus attractive qu’en France

Si de nombreux entrepreneurs français décident d’implanter leur entreprise au Royaume-Uni, la fiscalité compte pour une part importante dans leur décision.

En effet, l’impôt sur les sociétés est actuellement de 19%, soit l’un des plus faibles d’Europe, et le plus faible parmi les grandes puissances du G7. Et il est prévu que ce taux diminue à 17% en 2020. Les charges administratives sont également plus faibles qu’en France.

Une culture de l’entreprise

Une autre grande différence avec la France réside dans la culture d’entreprise qui est nettement plus développée outre-Manche. Certes, en France, le nombre d’entreprises créées chaque année n’a rien à envier au Royaume-Uni, et la France est souvent présentée comme une nation de start-up, mais il est par la suite plus compliqué de développer son entreprise en France qu’au Royaume-Uni.

Là-bas, que ce soit au niveau administratif, au niveau structurel et fiscal, tout est simplifié pour que les entrepreneurs puissent aisément créer leur entreprise, puis la développer. Par exemple, lors de la création d’une entreprise au Royaume-Uni, on a le choix entre uniquement 2 statuts, là où en France il en existe beaucoup plus quitte à se perdre.

De même, les sociétés britanniques n’ont pas de droit de timbre. Il n’existe pas non plus de contrôle des changes. Et une entreprise n’a pas l’obligation de maintenir un capital minimum.

Les atouts sont nombreux, et malgré l’actualité brûlante du Brexit, il suffit de comparer le quotidien d’un entrepreneur installé au Royaume-Uni avec un entrepreneur français pour comprendre qu’il existe nettement moins de freins chez les Britanniques.