Share

Bien préparer son entretien d’embauche

La sélection du CV et de la lettre de motivation n’est qu’une première étape dans le processus d’une éventuelle embauche. Avant l’entretien, une bonne préparation est obligatoire pour se donner de l’aplomb.

Commencer par s’entrainer

Préparer un entretien demande de l’entrainement. Il est par exemple possible de demander à passer des simulations d’entretien d’embauche dans des établissements d’assistance à l’emploi telle que l’APEC ou Pôle emploi. Cependant, rien n’empêche de s’exercer sur des proches, ou même en s’enregistrant sur un Smartphone.

La méthode du miroir reste également un classique non négligeable pour se préparer convenablement. Cette alternative se révèle déstabilisante, mais forge peu à peu et se révèle profitable. Un entrainement régulier permet de réviser la tonalité de la voix comme la manière de répondre afin d’être au point le jour J. Grâce au miroir, il est possible de rectifier une mauvaise posture ou une mauvaise gestuelle avec plus de facilité, car le miroir aide à prendre conscience des atouts à valoriser et des défauts à corriger.

Définir une organisation

Une bonne organisation est primordiale pour affronter sereinement un entretien d’embauche. La première chose à ne pas oublier est d’emmener un exemplaire imprimé du CV. Prendre des notes pendant l’entrevue est également une attitude : elle fera comprendre au recruteur votre implication dans la conversation.

Se préparer à répondre à des questions dérangeantes est aussi utile. En effet, certaines questions devront être répondues avec tact et une certaine conviction dans les paroles. Ainsi, garder un air calme et détendu apportera plus de crédibilité à une réponse qui devra être énoncée de manière réfléchie. Voici une liste des questions qui sont posées lors d’un entretien d’embauche :

  • Pourquoi avez-vous été licencié de cette société ?
  • Qu’avez-vous fait durant cette période d’inactivité professionnelle ?
  • L’entreprise qui vous a employé précédemment ne semble pas partager votre opinion sur vos compétences
  • Vous serait-il envisageable de déménager dans le cas où vous seriez embauché ?
  • Pouvez-vous expliquer pourquoi vous seriez un atout pour notre société ?

La première règle est de répondre de manière positive, que la question soit centrée sur les raisons d’un précédent renvoi ou d’une longue période d’inactivité. À la deuxième question par exemple, une réponse adéquate serait : « J’ai investi ces quelques mois/années sur la création d’un projet qui n’a finalement pas vu le jour pour x et x raisons. »

Il faut garder en tête qu’une personne affichant un sourire et une détermination à toute épreuve sera toujours mieux perçue.

Leave a Comment