Share

Les avantages et inconvénients de l’auto-entreprenariat

Etre auto-entrepreneur c’est avant tout une aventure professionnelle. Comme pour toute aventure, cela présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Il parait donc intéressant de faire un petit rappel de ces différents aspects.

Les avantages

En étant auto-entrepreneur on bénéficie d’un régime fiscal et social allégé. Cela implique que de nombreux aspects administratifs sont plus simples et plus rapides :

  • – déclarations et paiement des cotisation et impôt sur le revenu plus faciles à gérer
  • – charges allégées
  • – lors des trois premières années de la nouvelle entreprise, il n’y a pas de cotisations foncières à payer
  • – pas d’immatriculation obligatoire au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les artisans et les commerçants
  • – pas de charges sociales et d’impôt en cas de chiffres d’affaires nul
  • – possibilité d’être auto-entrepreneur tout étant également salarié, étudiant, fonctionnaire, retraité ou demandeur d’emploi
  • – possibilité de bénéficier de l’exonération Accre
  • – Presque aucune cotisation sociale lors des 24 premiers mois d’activité pour les auto-entrepreneurs des DOM
  • – Permet de se lancer dans un projet plus facilement et de tout stopper facilement et rapidement

Les inconvénients

Qui dit avantages dit aussi inconvénients, c’est le jeu :

  • – un chiffre d’affaires plafonné à 82 200 € pour les activités d’achat / vente et 32 900 € pour les autres activités. Au-delà impossible de garder le statut d’auto-entrepreneur.
  • – obligation de payer des cotisations sociales et des impôts sur son bénéfice théorique, même s’il est de 0 €, car le calcul des cotisations se fait sur le CA et non sur le bénéfice
  • – frais de fonctionnement pas déductibles des impôts
  • – pas toujours évident d’obtenir des financements de la part des banques
  • – TVA sur les achats pas déductibles des impôts
  • – impossible de s’associer en étant sous ce statut

Leave a Comment