Share

Quel est le quotidien d’un entrepreneur ?

Tous les dossiers les plus complets et les conseils les plus avisés ne pourront jamais remplacer l’opérationnel d’un entrepreneur, c’est à dire son quotidien. Voici mon retour d’expérience sur le quotidien d’un entrepreneur et ses aléas.

Horaire et responsabilité

La question que la plupart des gens se pose concerne les horaires. En effet, selon les personnes, ils imaginent que nous travaillons 70 heures ou au contraire 20 heures par semaine en étant toujours en caleçon dans la salle à manger. La réalité est sans doute à mi-chemin (pour les heures, pas la tenue!).

Selon moi, ce qu’il y a de sûr est que les horaires sont irréguliers. Créer une entreprise est un effort de tous les instants et au-delà des heures en « journée », il y a toute la cogitation « nocturne ». Pour ma part, je bosse environ 40 heures par semaine, mais je parle de 40 véritables heures, et non, 20 heures travaillées et 20 heures à boire du café et papoter.

Aussi, être entrepreneur est un peu sacralisé par le commun des mortel alors que finalement il n’y a rien d’incroyable. En soi, oui, nous sommes le « chef », mais cela comporte beaucoup de responsabilités. Ne pas devoir rendre de compte est un plus, mais il faut être très responsable pour se motiver et atteindre ses objectifs.

Frontière très floue entre la vie pro et la vie perso

Autre point-clé du quotidien d’un entrepreneur, il s’agit de la frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle. En effet, ces 2 mondes, soyons honnêtes, sont quand même souvent mélangés.

Un projet prend du temps, et ce, souvent sur le week-end, que ce soit physiquement ou mentalement (on y pense le dimanche).

En ce sens, je vous recommande vivement de ne pas vérifier vos mails le week-end et de vous accorder un jour sans aucune forme de travail. Il faut trouver un véritable équilibre pour ne pas faire de burnout (surtout si votre entreprise ne marche pas).

Du stress, mais…

Enfin, le quotidien d’un entrepreneur est stressant, c’est un fait. Chacun gère cette forme d’anxiété professionnelle comme il le souhaite, mais pour ma part, cela ne m’empêche aucunement de dormir. Au fil de l’année, il y a des hauts, des bas et il faut faire avec sans trop se prendre la tête.

En tout cas, je vous recommande vivement de lancer votre entreprise en ayant quelques réserves financières sinon vous devrez vraiment lutter pour survivre dès le début, ce qui n’est pas pertinent pour son équilibre et ses projets.