Share

Société Civile Immobilière : quelles sont les différentes formes ?

La Société Civile Immobilière ou SCI est un outil juridique très indispensable dont on se sert sur le territoir français pour les projets immobiliers. Elle se présente sous nombre de formes dont les principales sont abordées dans ce contenu.

La Société Civile Immobilière de Location

Pour acquérir et louer à plusieurs un patrimoine immobilier, on fait toujours recours à la société civile immobilière de location. C'est elle qui aide les associés à recevoir leur part de revenus fonciers, compte tenu de leur quote-part au capital de la SCI.

La Société Civile Immobilière familiale

Autrement appelé SCI Classique ou la SCI de gestion, la société civile immobilière familiale est plus courante. C'est elle qui facilite l'achat, la gestion en famille et la transmission d'un bien immobilier. Elle est le type de sociétés civiles qui se révèle le plus public. La SCI familiale apporte une souplesse en accord avec les règles liées à l'indivision. C'est pourquoi, créer une SCI familiale, donne pour la plupart des cas, un certain engouement ces dernières années.

La société civile immobilière de jouissance à temps partagé

Elle a rapport avec l'acquisition à plusieurs d'une résidence secondaire. D'une manière proportionnelle à son apport dans l'acquisition, chaque associé bénéficie d'une jouissance ou une période d'occupation. Il est clairement important de poser les conditions et d'avoir l'accord des différentes personnes engagées avant de s'associer pour créer une telle SCI.

Pour mieux la gérer, il convient justement de limiter le nombre d'associés. Pour toute opération de rénovation et de partition en plusieurs appartements au profit des associés, la SCIA s'avère plus importante. Elle est une formule plus adaptée à toute acquisition d'un meuble existant.

Pour ce type de Société Civile Immobilière, c'est le partage et non le bénéfice qui est le principal objectif. La SCIA assure la gestion et l'entretien des immeubles jusqu'à la dissolution de la SCI. Sa création est sujette à la connaissance d'un certain nombre de renseignements juridiques et les modalités de gestion. Ce qui est capital à retenir est qu'il faut limiter l'objet à la conception d'un lotissement quand il s'agit d'une SCIA.

En fonction de vos objectifs, vous avez le choix entre l'une de ces sociétés.