Share

En quoi consiste la certification ISO ?

La certification permet à une entreprise d’attester, par le biais d’une entité certificatrice, son aptitude à fournir un produit, un système, un processus ou un service conforme aux exigences réglementaires ou aux exigences de la clientèle.

Qu’est-ce que la certification ISO ?

Le sigle « ISO » désigne généralement l’Organisation internationale de normalisation. La certification ISO est délivrée par cette organisation bien que le sigle et le développement du terme ne coïncident pas.

Il convient de noter que l’ISO ne peut délivrer elle-même les certifications. Celles-ci sont laissées à un organisme certificateur tiers. On dénombre à cet effet plusieurs organismes certificateurs, à l’image de :

  • AFNOR
  • AB CERTIFICATION
  • MOODY CERTIFICATION

Pour obtenir une certification ISO, l’entreprise demande un audit de son système de management par un organisme extérieur indépendant. Si tout est conforme, l’entreprise obtient alors sa certification.

Quelles sont les normes en certification ISO ?

Les certifications ISO sont des références relatives au management de qualité. Ces référentiels peuvent être classés en plusieurs familles selon leur domaine d’action :

  • ISO 9000 pour les systèmes de management de qualité
  • ISO 9001 pour les obligations des entreprises certifiées et les exigences relatives aux systèmes de management de la qualité
  • ISO 9004 : il s’agit des grandes lignes du management de qualité dont l’objectif est l’amélioration continue
  • ISO 10011 : ce sont les lignes directrices à observer pour l’exécution de l’audit dans le cadre du contrôle qualité
  • ISO 14001 : regroupe les lignes directrices en vue du respect de l’environnement

Que doit-on retenir sur la certification ISO ?

Il convient de souligner que l’International Organization for Standardization ne délivre pas de certification ISO. Des entités spécialisées dans le domaine sont chargées de certifier les entreprises. Dans les pays comme la France, l’organisme spécialisé est le COFRAC.

La certification a une durée limitée. En général, elle est valable trois ans. Les entreprises doivent se soumettre de nouveau à un audit ou un contrôle qualité pour renouveler ou prolonger leur certification.

Enfin, il est important de bien comprendre que les certifications ISO garantissent les démarches de production de qualité d’un produit ou d’un service, et non le produit ou le service en lui-même.