Share

Venir en aide à ses proches pendant le confinement

Beaucoup de personnes ont constaté une baisse dans leurs revenus en raison du confinement. Mais vous pouvez trouver des solutions pour leur venir en aide pendant cette crise sanitaire.

Les différentes façons d’aider une personne pendant le confinement

La chute dans certains foyers est un des problèmes qui est le plus courant en ce moment. Toutefois, la famille peut choisir d’aider celles qui connaissent actuellement ce souci. Mais il convient de prendre certaines précautions surtout si cette dépense figure dans vos comptes.

Vous pouvez bien entendu opter pour la facilité en faisant un prêt. Vous n’aurez pas besoin de faire un acte notarié si ce dernier ne dépasse pas 760 euros. Toutefois, il sera nécessaire de signaler une plus grosse somme au centre des impôts. Vous aurez également besoin de contrat en plusieurs exemplaires pour le prêt de plus de 1500 euros. Ce document devra alors être signé par l’emprunteur ainsi que par vous.

Une preuve au cas où il y aurait un souci

Plusieurs renseignements importants comme la somme empruntée doit figurer sur l’acte de prêt. Le taux d’intérêt, la période et le montant du remboursement devront également être mentionnés dans ce dernier. Il est aussi important que les clauses du contrat soient aussi clairement écrit.

Mais vous pouvez aussi trouver un autre moyen pour aider votre enfant ou un proche. Dans ce cas, le plus simple est de lui verser une pension alimentaire. Cette solution est applicable même si la personne en question ne vit plus dans le foyer fiscal. Le montant permettra alors de régler les factures ou de financer les dépenses courantes.

Une manière de réduire le montant des revenus qui sont imposables

Par la même occasion, cette mesure permettra de réduire cette somme des revenus qui sont imposables. Il convient alors de bien faire le calcul pension alimentaire. Effectivement, il ne faudrait pas dépasser les limites pour un enfant majeur ou pour un adulte en charge d’une famille.

Ainsi, un enfant majeur qui vit seul ne pourra pas recevoir une pension de plus de 5947 €. Toutefois, s’il a la charge d’une famille, le montant de la pension ne devra pas dépasser 11894 €.