Auto-entrepreneur : régime micro-social et micro-entreprise

Etre auto-entrepreneur c’est avant tout respecter un régime précis mis en place par le droit fiscal. Cela donne notamment accès à un statut allégé qui est là pour favoriser le développement d’une nouvelle entreprise. En règle générale, l’auto-entrepreneur est associé au régime micro-social et à la micro-entreprise.

Le régime micro-social

En tant qu’auto-entrepreneur il est possible d’adhérer au régime micro-social. Il s’agit d’un régime social pour les indépendants en France et qui a été introduit via la Loi de modernisation de l’économie de 2008. L’objectif principal de cette solution est de faciliter le calcul des cotisations sociales que devra payer l’auto-entrepreneur. Un prélèvement obligatoire est donc mis en place et qui est évalué en fonction du chiffre d’affaires réalisé le mois ou le trimestre précédent. Cela permet notamment d’éviter qu’il ne paie des cotisations minimales des non salariés en cas de bénéfice faible ou nul.

Le calcul des cotisations sociales va donc être proportionnel au chiffre d’affaires réel selon des prélèvement sociaux avec un taux de 26,3 % pour les prestations de service : 24,3 % du régime micro-social simplifié et 1,7 % de l’impôt sur le revenu. Pour le secteur de la vente de marchandises, le taux est de 15 % : 14 % du régime micro-social et 1 % d’impôt sur le revenu.

Micro-entreprise

Le régime micro-social est le plus souvent lié au régime fiscal de la micro-entreprise. Ce terme englobe les entreprises de moins de 20 personnes et dégageant un chiffre d’affaires annuel ne dépassant pas 2 millions d’euros. Cependant, comme pour le régime micro-social, le régime fiscal de la micro-entreprise n’est accessible que pour les entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas un certain seuil.

Celui-ci est fixé à 82 200 € (HT) dès lors que l’activité principale consiste en la vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, mais aussi pour les prestation d’hébergement. Pour les autres secteurs, le plafond du chiffre d’affaires est fixé à 32 900 € (HT).

D'autres publications

Comment configurer et utiliser Webmail Gandi Net ?

Utiliser les services de messagerie fournis par le fournisseur...

Quels sont les avantages de l’assurance automobile pour un gérant de société ?

Tout gérant d’une entreprise, même en auto-entrepreneur, se doit...

TokFirst : la meilleure opportunité pour gagner rapidement de l’argent sur TikTok

TikTok passe à la vitesse supérieure : l’application permet désormais...

Comment gérer votre temps et votre énergie en tant qu’entrepreneur

En tant qu'entrepreneur, vous devez apprendre à gérer votre...

Quelles sont les conséquences d’un impayé en entreprise ?

Lorsque vous êtes à la tête d'une entreprise, il...

Comment réduire les couts d’une entreprise ?

Lorsque vous dirigez une entreprise, il est important de...

Relocalisation en France: quels sont les avantages ?

La relocalisation est un concept qui prend de plus...

L’équipement audio pour une salle de réunion

La technologie est un outil important pour le bon...

5 raisons de créer votre propre entreprise à mon domicile

Vous en avez assez d'être coincé à un bureau...

La logistique et le transport : pourquoi sous traiter cette étape ?

La logistique et le transport constituent une partie complexe...

Google Ads : 5 erreurs à ne surtout pas commettre

Lancez-vous dans le référencement payant avec Google Ads ?...

Espaces coworking : pourquoi cette tendance prend-elle de l’ampleur en France ?

Le coworking consiste à mettre à disposition des espaces...

Pouvez-vous être employé d’une entreprise et gérant d’une autre ?

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes salariées souhaitent...

Comment gérer le café dans une entreprise

Le café est une boisson très appréciée en France,...

Qu’est-ce qu’une convention de formation professionnelle ?

Les conventions de formation professionnelle peuvent être complexes, il...