Les réformes concernant les auto-entrepreneurs

Il y a plusieurs changements concernant les auto-entrepreneurs depuis le 1er janvier 2019. Elles concernent plusieurs sujets importants comme les congés de maternité, le prélèvement à la source ou le droit au chômage.

Le prélèvement à la source

Si vous êtes un auto-entrepreneur, cette mesure vous concerne si vous n’avez pas choisi le versement libératoire. Dorénavant, vous aurez pour obligation de payer des impôts sur vos revenus en même temps que vos cotisations mensuelles. Ces derniers seront alors basés sur votre chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel. Cette mesure ne sera toutefois pas applicable si vos revenus ne dépassent pas les 27 086 €.

Si vous n’êtes pas concerné par cette dernière, la déclaration remplie au printemps 2018 sera prise en considération. Dans l’éventualité où vous venez tout juste de vous lancer, vous pourrez patienter jusqu’en septembre 2020. Plusieurs options vous seront alors proposées. Vous serez en mesure de payer des acomptes ou faire un versement libératoire.

Vous aurez droit à plus de congés maternité

En tant qu’auto-entrepreneuse, vous aviez moins de congés maternité. Vous aviez en effet 74 jours de congé ou 104 jours pour des naissances multiples. Depuis le 1er janvier de cette année-ci, vous profiterez de huit semaines avec votre bébé. Les congés peuvent aussi être prolongés jusqu’à seize semaines.

Toutefois, rien n’est précisé en ce qui concerne les congés de paternité. Malheureusement, pour vous messieurs, vous devrez très vite vous remettre de vos émotions et reprendre le travail.

Le droit au chômage

Vous aurez aussi droit au chômage, mais vous devrez remplir certaines conditions. Il faudra que vous ayez versé un chiffre d’affaires d’au moins 10 000 € par an et pendant deux ans. Vous profiterez aussi d’autres facilités comme l’aide aux chômeurs pour la création d’une entreprise.

Cette dernière était jusqu’à tout récemment réservée aux personnes aux chômeurs créateurs, aux bénéficiaires de RSA et aux personnes ayant moins de 25 ans. Vous profiterez de certaines allocations qui vous permettront de vous dégager de certaines charges sociales.

En tant qu’auto-entrepreneur vous avez maintenant beaucoup plus de facilités. Renseignez-vous pour en savoir plus sur le sujet.

D'autres publications

Tout savoir sur la location de bureaux pour l’immobilier d’entreprise à Nantes et environs

L'immobilier d'entreprise à Nantes connaît une dynamique soutenue. La...

Protection du consommateur : comment et quand contacter la DGCCRF

Définition de la DGCCRF La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de...

Comprendre l’obligation d’un compte professionnel pour les auto-entrepreneurs

Lorsque l'on se lance dans la création d'une microentreprise,...

Les avantages d’un logiciel CRM pour optimiser votre entreprise

Le monde des affaires évolue rapidement de nos jours...

Pourquoi choisir des objets publicitaires personnalisés ?

Vous disposez aujourd’hui de divers moyens vous permettant de...

Comment créer un plan de marketing digital pour votre startup ?

Le marketing digital s’avère aujourd’hui incontournable pour toute entreprise...

Comment les montres intelligentes améliorent la gestion du temps ?

Les montres intelligentes se sont rapidement imposées comme les...

Quel est le délai pour réclamer une facture impayée ?

Il n'est pas rare que les entreprises et les...

Comment réduire son empreinte carbone dans une entreprise ?

Dans le contexte actuel de préoccupations environnementales croissantes, il...

Les implications du RGPD pour les boutiques en ligne en 2024

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)...

Comment créer un CV percutant pour une reconversion professionnelle ?

Vous envisagez une reconversion professionnelle et réalisez l’importance de...

Créer une entreprise à 16 ans en France : étapes et conseils pour jeunes entrepreneurs

Lancer sa propre entreprise à l'adolescence est un projet...