Share

Quelles différences entre PME et start-up ?

Start-up et PME sont deux modèles économiques d'affaires caractérisés par la taille réduite de leurs ressources humaines, matérielles et organisationnelles. Leur mode de financement, généralement basé sur des appels de capitaux, apparaît également comme un point de rapprochement. En termes de politique d'innovation, d'effectifs de travail ou d'objectifs de développement, il subsiste toutefois des différences.

Start-up et PME : les définir pour mieux comprendre leurs différences

La start-up est un concept qui s'applique à une entreprise nouvellement créée et dont le principal moteur de croissance est l'innovation technologique. Elle s'appuie traditionnellement sur les fonds d'investissement ou les subventions pour accroître sa structure et le niveau de ses activités.

La notion de PME intègre à la fois trois types d'entreprises, la très petite entreprise, la petite entreprise et l'entreprise de taille moyenne. Le droit commercial européen fixe leur chiffre d'affaires entre 2 et 50 millions pour un effectif maximal de 250 personnes.

Des politiques d'innovation différentes

Conformément à sa définition, la start-up part d'une idée novatrice qui reste centrée soit sur un produit, soit sur un service. Ses créateurs poursuivent continuellement une quête d'amélioration en vue de faire grandir la valeur et l'utilité de leur innovation. Suivant le stade d'évolution de cette dernière, les fonctionnalités, le type de public visé peuvent alors changer.

À l'inverse, la PME a une structure organisationnelle assez classique au sein de laquelle l'innovation n'est pas une priorité constante. Partagée en cycles d'approvisionnement, de production, de commercialisation et de trésorerie, elle a un schéma de fonctionnement prédéfini et répétitif. Les éventuelles améliorations touchent surtout à la qualité des appareils productif ou commercial.

Différence en termes d'objectifs de développement

Dès sa naissance, la start-up est une entreprise résolument tournée vers l'accroissement de sa valeur économique et financière. Se développer à un rythme rapide est déterminé comme un objectif stratégique clair. Elle ne se destine pas à demeurer au niveau de start-up continuellement. Son programme de croissance peut prévoir sur une échéance brève de la faire passer au stade de PME ou de firme internationale. Tout est fonction de la notoriété de son innovation et du financement obtenu.

La PME vise par contre un développement au niveau de son secteur d'activité, en cherchant à gagner des parts sur la concurrence directe. Devenir une entreprise de grande taille n'est en somme pas l'ambition numéro un de la PME.