Share

Quelles sont les bonnes raisons de céder son entreprise ?

La cession d'une entreprise est un processus assez complexe qui peut présenter des imprévus. Avant de céder sa société, la question essentielle qu’on doit se poser c’est celle en relation avec les réelles motivations. Voici les raisons qui justifient généralement un tel projet.

Partir à la retraite

Il s’agit de la raison la plus prévisible qui peut pousser un dirigeant à céder son entreprise. Dans ce cas, il est impossible de trouver un prétexte pour ne pas avoir préparé cet évènement comme il faut. De nos jours, il n’y a que 10 % des cas de départ à la retraite qui procèdent à une transmission familiale. Pour la plupart des cas, on assiste à une cession à titre onéreux à d'autres entreprises, aux tiers ou aux particuliers. Ici, le cédant doit essayer de tirer au maximum le meilleur parti de son travail.

Permettre à l’entreprise de mieux grandir

La cession d'entreprise est généralement un moyen de rendre l'enseigne plus performante. C'est donc un projet qui ouvre à l’entreprise de nouvelles perspectives de développement. Alors ici, la cession d’entreprise est l’occasion pour la société de prendre un nouvel envol, de faire ses premiers pas sur un nouveau marché. En d’autres termes, elle pourra arriver à un stade où son dirigeant n’avait pas la capacité de l’emmener pour diverses raisons : manque de moyens financiers, manque de compétences, etc.

Les cas imprévus

Il arrive qu’un accident entraîne l’incapacité du dirigeant à tenir les rênes de l’entreprise et dans ce cas, sa famille n’est pas obligée de reprendre la direction de la société. Par conséquent, celle-ci peut se voir dans l’obligation de faire une cession d’entreprise. Cela est d'ailleurs la meilleure option si les proches du dirigeant n'ont pas les compétences requises pour assurer la succession.

Saisir une offre de rachat

Certains dirigeants cèdent leurs entreprises afin de ne pas rater une offre de rachat intéressante qui pourra leur faire gagner une fortune. Il peut s’agir par exemple d’un confrère qui souhaite mener une opération de croissance ou obtenir un savoir-faire et qui propose des conditions financières très attractives. Le dirigeant peut alors faire son analyse et voir qu’il s’agit d’une bonne affaire qu’il ne doit pas rater.