Quels sanctions si un salarié consomme de la CBD ?

La consommation de la CBD dans l’environnement professionnel prend une ampleur de plus en plus considérable. Pourtant, cette pratique n’est pas sans conséquence. Pour alors tenter d’y mettre un terme, il a été mis en place un bon nombre de mesures dissuasives.

Quels sont les risques en cas de consommation de stupéfiants par un salarié ?

L’ingérence de drogues, tel le cannabis, par un salarié représente malheureusement un danger aussi bien pour ses collègues, l’entreprise que pour lui-même. De cet acte, peuvent en effet découler de nombreuses défaillances ou troubles du comportement susceptible de causer des accidents de travail. Au rang de ces altérations de l’attitude consciente de l’individu, on peut citer :

  • des visions ou perceptions qui ne correspondent pas à la réalité,
  • des flux de paroles inutiles et incohérentes,
  • le délire, etc.

Les risques imputables aux manifestations de la consommation de drogues sont plus ou moins importants selon les fonctions du travailleur et l’activité développée par l’employeur. Cela laisse entendre que ceux-ci peuvent ou non être alarmants. Dans le cas où le poste occupé par le consommateur de CBD peut exposer au danger la vie d’autres personnes, la situation devient plus dramatique.

Les sanctions pour le salarié consommateur de stupéfiants

L’employeur peut considérer le niveau des sanctions à infliger en fonction du cas et de la nature de la tâche. Il peut de ce fait, juger l’attitude du salarié fautif comme un simple cas d’erreur professionnelle. Dans cette situation, le consommateur de CBD recevra une sanction peu grave. Celle-ci peut se manifester par un blâme, un avertissement, une mise à pied ou une suspension.

Mais dans l’hypothèse où le salarié fautif expose au péril la vie de ses collègues et même la sienne, son attitude peut prendre une autre allure. Elle peut être qualifiée de faute grave et entraîner son licenciement. L’une des motivations de cette décision est notamment la nature addictive du stupéfiant qui ne met pas à l’abri d’une récidive, l’employé et ses collègues. La seule alternative possible reste alors son congédiement. En effet, en tant qu’employeur, celui-ci se doit d’assurer la sécurité et veiller à la santé mentale et physique de ses collaborateurs. Cela implique donc d’élaborer différents moyens de sensibilisation pour conscientiser les employés sur les risques découlant de la consommation de drogue au travail. Il en est de même des sanctions auxquelles ils s’y exposent.

D'autres publications

Des idées de cadeaux d’entreprise pour remercier vos employés

Les idées de cadeaux d'entreprise sont un excellent moyen...

Comment survivre dans une startup sans perdre la tête ?

La vie d'un employé de startup n'est pas faite...

Planche apéro personnalisée en cadeaux d’entreprises

En tant que propriétaire d'entreprise, vous savez combien il...

Entrepreneurs : quelle assurance professionnelle choisir ?

En tant que professionnel, chaque micro-entrepreneur se doit impérativement...

Comment sécuriser ses bureaux d’entreprises de cambriolages

Les cambrioleurs ne font pas de discrimination, il est...

Quelle est la durée de formation pour obtenir un diplôme en gestion d’entreprise

Si vous envisagez d'obtenir un diplôme en commerce, vous...

Un restaurateur peut il faire une pizza surgelée ?

Les restaurateurs français, plus que les autres, doivent suivre...

Comment investir dans le vin avec une bonne rentabilité?

Que vous soyez un connaisseur de vin ou que...

Pourquoi se faire coacher pour développer sa société ?

Le coaching est un élément essentiel du processus de...

VPN au travail : un outil sécurisant pour vos données

Les VPN sont connus pour être utilisés par de...

Un four professionnel en boulangerie, quel budget prévoir

Dans une boulangerie, il existe de nombreux équipements qui...

Séjours en croisières pour un séminaire d’entreprises

Les croisières ont toujours été considérées comme des voyages...