Share

Jacques-Antoine Granjon

Parmi les entrepreneurs et patrons français, Jacques-Antoine Granjon se démarque par son style si particulier. Loin de l’image que l’on se fait habituellement du patron, il possède un look décontracté avec cheveux longs et barbe de trois jours.

Naissance et études

Jacques-Antoine Granjon est né à Marseille le 9 août 1962 (52 ans). Néamoins, il a fait son lycée à Paris et plus précisément dans l’établissement privé Saint-Louis-de-Gonzague situé dans le 16ème arrondissement. Il a ensuite intégré en 1981 l’European Business School (EBS) de Paris dont il sort diplômé en 1985. Aussitôt il se lance dans l’entreprenariat, lui le petit fils d’un entrepreneur, en co-créant la société Cofotex S.A avec Julien Sorbac rencontré durant ses études à l’EBS.

L’entreprise est spécialisée dans le déstockage de vêtements. Son père lui a alors prêté 20 000 francs pour l’aider dans son projet.

Le succès professionnel

C’est en 1996 que Jacques-Antoine Granjon rachète les anciennes imprimeries du Monde, située à Saint-Denis. Cet endroit va devenir le siège de sa nouvelle entreprise. Cependant, celle-ci ne sera créée qu’en 2001 et avec 7 autres associés. Il s’agit de vente-privee.com devenue depuis l’une des références en matière de commerces électroniques spécialisés dans les décotes.

C’est notamment grâce à son expérience dans le déstockage de vêtements et à son goût pour les nouvelles technologies que l’idée de vente-privee.com lui est venue. Il en devient dès lors le président-directeur général (PDG). En 2007, 20 % du capital de vente-privee.com sont rachetés par le fonds américain Summit Partners afin que l’entreprise puisse se développer à l’international. Depuis, le site est présent dans plusieurs pays européens et aux Etats-Unis.

Pour l’entrepreneur Jacques-Antoine Granjon la formation et les conditions de travail sont les points principaux dans le succès d’une entreprise. Cette pensée se traduit d’ailleurs à travers la politique RH de son entreprise et qui s’organise autour de la formation, de l’employabilité, de la conscience sociétale et de la croissance responsable. Le but est de respecter les individus tout en étant compétitif. Le site vente-privee est leader dans le déstockage en ligne et emploi plus de 2 100 personnes et a dégagé un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros en 2013.

En 2011, il s’associe avec deux autres entrepreneurs français renommés, Xavier Niel et Marc Simoncini, pour fonder l’Ecole Européenne des métiers de l’Internet (EEMI).

Deux ans plus tard, il investit via son fonds Orefa dans Fanzy, un éditeur d’application Facebook dont le but est de promouvoir la récompense sociale et de fidéliser les fans. La même année, il rachète la société utilisant le théâtre de Paris pour se lancer dans la coproduction d’évènements culturels. Toujours en 2013, et en compagnie d’autres entrepreneurs du web (Niel, Jean-David Blanc, Jérémie Berrebi et Clément Benoît) il soutient financièrement le projet Bank of Poker qui prévoit de créer un site de poker en ligne entièrement gratuit. En octobre de cette même année, Jacques-Antoine Granjon crée la plateforme « Miam Miam » spécialisée dans la mise en avant des produits alimentaires français.

Récompenses et vie privée

Jacques-Antoine Granjon a reçu de multiples récompenses célébrant sa carrière. Il a remporté le « Favor’i d’Honneur » en 2007, a été élu « Entrepreneur de l’année » par les BFM Awards en 2008, puis « CMO of the year » (homme marketing de l’année en Europe) en 2009 par Booz & Company, « Businessman de l’année 2010 » par GQ, mais aussi « Personnalité de l’année » en 2011 par les Trophées LSA et « Personnalité de la communication  de l’année 2011 » par le Grand prix des Agences de l’Année.

Au niveau de sa vie privée Jacques-Antoine Granjon a trois enfants.

Leave a Comment